As a leading provider of ownership data management, analytics, technology and advisory services for public and private companies, AST monitors the capital markets on both a macro and individual company micro-level. Each week we share our insights in this newsletter. Learn more about how AST is Redefining the Way You See your Ownership Data.
COVID-19 Spikes Remind Investors

June 21 marked the 100th day since the World Health Organization declared the outbreak a pandemic, triggering a massive selloff in equities in the subsequent week. In response, the Federal Reserve took several actions including cutting interest rates to zero, launching a $700 billion quantitative easing program as well as taking a series of measures some of which were aimed at implementing provisions of the Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security (CARES) Act.i Its latest action was last week’s initiation of purchase of up to $250 billion in individual corporate bonds.ii

The “Fed Put”

The recovery rally that followed has been driven by the “Fed Put.” The Fed Put is the widespread belief that the US Federal Reserve can always rescue the economy by taking actions such as decreasing interest rates and quantitative easing.iii These policies, which run directly through the financial markets, are designed to fundamentally increase the value of asset prices. With the Fed underpinning valuation, investors focus on growth opportunities rather than capital preservation in times of economic duress.

With the mindset that the Fed Put is firmly in place, investors have focused on technology companies since the onset of the current recessionary period. Throughout the last 100 days, there have been pullbacks, including a significant selling on June 11. However, growth stocks led by technology companies have been the first to recover, helping to provide a floor for the markets and keeping the pullbacks shallow.

“Quadruple Witching”

Settlement data shows that fast money investors continue to drive volumes in the equity markets. In addition to trading on the latest COVID-19 and Fed news, last week’s trading was driven by “quadruple witching.” Quadruple witching occurs four times per year in March, June, September and December. It refers to a date on which stock index futures, stock index options, stock options, and single stock futures expire simultaneously. Ahead of the expirations, investors look to unwind futures and options contracts that are profitable. With this activity in mind, fast money investors and arbitrageurs drove trading throughout the week, looking to take advantage of the increased volatility due to quadruple witching.

This commentary is provided for general informational and/or educational or discussion purposes only, is not intended to offer legal or investment advice, and may not be relied upon as legal, investment or any other advice. If you have a specific question regarding a particular legal issue, you should consult a legal professional.
À titre de fournisseur principal de services pour sociétés ouvertes et fermées, offrant la gestion et l’analyse des données sur l’actionnariat ainsi que des technologies et des services consultatifs à cet égard, AST surveille les marchés financiers, non seulement d’un point de vue macro-économique, mais aussi dans la perspective micro-économique de certaines sociétés précises. Chaque semaine, nous vous faisons part de nos perceptions à ce sujet par le biais du présent bulletin de nouvelles. Lisez-le pour obtenir de plus amples renseignements sur la manière dont AST redéfinit votre façon de percevoir les données sur votre actionnariat.
Les 100 jours de la COVID-19

Le 21 juin a marqué le 100e jour depuis que l’Organisation mondiale de la Santé a signalé l’éclosion d’une pandémie, déclenchant ainsi des ventes massives d’actions au cours de la semaine suivante. En guise de réponse à cette situation, la Réserve fédérale des États-Unis a pris plusieurs mesures, notamment en coupant les taux d’intérêt à zéro, en lançant un programme d’assouplissement quantitatif d’une valeur de 700 milliards $ et en prenant une série d’initiatives, incluant un nombre de mesures visant à mettre en œuvre certaines dispositions de la Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security (CARES) Act.i La semaine dernière, la Réserve fédérale a, en outre, adopté sa mesure la plus récente, soit le lancement de l’achat de 250 milliards $ d’obligations de sociétés.ii

La « Fed Put »

La reprise qui a suivi a été propulsée par la « Fed Put ». La Fed Put est la croyance répandue que la Réserve fédérale des États-Unis peut toujours sauver l’économie en prenant certaines mesures, telles que la réduction des taux d’intérêt et l’assouplissement quantitatif.iii Ces mesures, qui touchent directement les marchés financiers, visent à augmenter la valeur des actifs de manière fondamentale. Comme la Réserve fédérale sous-tend cette valeur, les investisseurs peuvent, au cours de la période actuelle de difficultés économiques, axer leurs efforts sur les occasions de croissance plutôt que la préservation du capital.

Sachant que la Fed Put est solidement en place, les investisseurs ont, dès le début de la période de récession actuelle, tourné leur attention vers les sociétés du secteur de la technologie. En effet, les marchés ont connu des reculs au cours des 100 derniers jours, y compris un nombre considérable d’opérations de vente le 11 juin. Toutefois, les valeurs de croissance et, plus particulièrement, les actions des sociétés de technologie ont été les premières à recouvrer leur valeur, aidant à établir un plancher pour les marchés et à atténuer les reculs.

La date de la « Quadruple Witching »

Les données sur le règlement des opérations sur titres révèlent que les spéculateurs continuent d’être principalement responsables du volume des opérations dans les marchés boursiers. La semaine dernière, en plus des opérations en réaction aux dernières nouvelles concernant la COVID-19 et la Réserve fédérale, les opérations sur titres ont été propulsées par la « quadruple witching » (c.-à-d. la date fatale quadruple). Ce terme fait référence à une circonstance qui se produit quatre fois par année, soit en mars, juin, septembre et décembre, lorsque les contrats à terme sur indice boursier, les options sur indice boursier, les options d’achat d’actions et les contrats à terme sur un titre donné expirent tous à la même date. Dans le but de se préparer pour ces expirations, les investisseurs s’efforcent de dénouer les contrats à terme et les options qui sont profitables. Tenant compte de ces activités, les spéculateurs et les arbitragistes ont propulsé les opérations sur titres tout au long de la semaine afin de tirer profit de la volatilité accrue découlant de la quadruple witching.

Le contenu du présent document ne saurait être considéré comme un conseil juridique, un conseil en matière de placements ou une recommandation à l’intention d’investisseurs actuels ou potentiels concernant l’achat, la vente ou la possession de valeurs mobilières ou de tout autre produit ou instrument financier. AST ne fait aucune déclaration ou promesse, et ne donne aucune garantie, expresses ou implicites, quant à l’exactitude, à l’exhaustivité ou à la pertinence de l’information et des opinions contenues dans les présentes. AST ne pourra en aucun cas être tenue responsable de toute perte ou dommage pouvant résulter de l’utilisation de l’information ou des opinions contenues dans le présent document.
©2020 AST Trust Company (Canada).
1 Toronto St Suite 1200 Toronto, ON M5C 2V6